Newsletter

Ton nom et prénom
Courriel

Lexique argentin - hinchar las bolas

En français, on a l'expression identique : gonfler les couilles. En réalité, "bolas" veut dire boules, mais nous aussi on utilise boules pour décrire les testicules. Et comme je l'ai déjà si expliqué dans l'article pelotudo, il est à croire que plus on a de grosses boules, plus on est con. Par déduction personnelle, j'affirme que quelqu'un qui vous gonfle aurait donc tendance à vous rendre con. C'est sans doute pour ça que le mot "idiota" sert également comme adjectif pour décrire un état nerveux, susceptible ou vexé.

Dans la famille, il y a hincha bolas (une personne qui vous gonfle : un "casse-pieds" ou "casse-couille"). Notez qu'en Argentine, un casse-pieds vous gonfle les couilles sans vous les casser pour autant. Mais l'expression "No me rompas las bolas / pelotas" existe aussi : ne me casse pas les couilles. J'en déduis donc (encore une fois, c'est personnel) qu'il y a des gens tellement hincha bolas qu'ils finissent par les casser.

Traductions proposées

Casser les pieds / couilles, gonfler, insupporter.

Lexique du vocabulaire argentin ou retour

Ton nom et prénom
Ton commentaire
Courriel
Être averti si quelqu'un poste un commentaire après moi

ludvino - 27.08.2012 (21:54:20)
¿Y vos? sos hinchapelotas o rompeculo? una broma no mas!

Frédéric GAVARD - 01.10.2011 (19:43:09)
En plus gentil tu as "Hincha Coco".
utilisé je pense pour les mômes pénibles

Antichronologie du périple

Retour en Argentine pour un mois, du 15.10.2012 au 14.11.2012
Après y avoir vécu trois ans, retour en Suisse le 12 juin 2010.
Petite pause en juin 2009 pour aller en Islande faire des photos. Retour prévu en septembre 2009
Septembre 2009 : Voyage de 10 jours dans les pays de l'Est : Allemagne, Autriche, Hongrie et République Tchèque.
Juillet-Août 2009 : Voyage de 5 semaines en Islande et aux Iles Féroé.
31 mai 2009 : Départ d'Argentine pour aller à Madrid puis en Suisse (retour au pays), puis en Islande et retour en Argentine.
Mars 2008 : Arrivée en Argentine pour y vivre et travailler comme photographe indépendant.
Novembre 2005 : Retour en Suisse, travailler pour économiser et m'installer définitivement en Argentine.
Novembre 2004 : Voyage d'un an entre l'Argentine, le Chili (+Île de Pâques), la Bolivie et l'Uruguay.