Série "T'es vieux"

T'es vieux si tu te souviens d'Aerton Sena (et as peut-être même eu la chance de voir les images en direct)

Comment bien voyager - Plannification et préparation du voyage

///// en construction actuellement, depuis le 27.11.2014 / dernère actualisation le 20.01.2015 ////

A mon avis, il se trouve un juste milieu entre ne rien planifier tel un hippie et tout prévoir sans surprises telle un vieillard psychorigide et paranoïaque. Préparer, mais ne pas prévoir. Être flexible et ouvert, sans pour autant improviser sur le moment. En effet, vous ne connaissez pas les lieux, le milieu, la fréquentation ou les us et coutumes du pays. Soyez alors attentif aux point suivants :

  1. Réservation du billet d'avion
  2. Si vous désirez faire des économies, vous pouvez réserver vous-même par Internet. Mais sachez que vous ne ferez que de petites économies, au mieux les frais de dossier. En effet, les agences de voyage réservent volontiers votre vol en recherchant les meilleures solutions pour vous. Elles ne vous facturent des frais de dossier qu'au moment de réserver. En Suisse, cela s'élève à environ 70 Frs. Vous éviterez également les mauvaises surprises, comme par exemple les visa nécessaires ou les difficultés connues des agences, mais que vous ne doutiez pas (pays en crise, problème de liaison entre l'aéroport et le centre-ville, limite de bagages, etc.). Ainsi, après avoir réservé moi-même mes vols et passé au total quelques centaines d'heures à rechercher les meilleurs prix, aux meilleures dates, avec les meilleures compagnies aériennes, je me suis depuis peu résolu à confier cette tâche à des spécialistes.
    Si toutefois vous voulez le faire vous-même, vous pouvez essayer des agences online telles que ebookers.ch, opodo.ch ou skyscanner.com. Mais soyez attentifs, le meilleur marché est souvent un vol pénible, avec de nombreuses escales et des temps d'attente insupportable (huit heures ou plus). Ainsi, parfois, pour cent francs supplémentaire on trouve un vol plus confortable. De même, un départ de Genève à 7h du matin est impossible si comme moi vous habitez à Fribourg par exemple. En effet, il faut enregistrer vos bagages 1h30 à l'avance, donc être à l'aéroport à 5h30. Or il faudrait partir de Fribourg à 4h du matin pour arriver à l'heure, et à cette heure-ci, il n'y a pas de train. Il vous faudra donc aller en voiture ou dormir sur Genève la veille.

  3. Choisir son hébergement, le réserver
  4. Ce n'est pas une étape obligatoire. En effet, il est possible de trouver de l'hébergement sur place. Mais si vous projetez d'aller voir la prochaine coupe du monde, alors l'hébergement devra se réserver au moins 3 mois à l'avance. Personnellement j'aime réserver mes premières nuits, pour mon arrivée. Cela me rassure et surtout me donne un but. Arrivé à l'aéroport, bien difficile d'indiquer au chauffeur de taxi sa destination quand on n'en a pas.Pour réserver son hébergement, plusieurs solutions s'offrent à vous :

    • Auberges de jeunesse / hostel : un dortoir de 4, 6 ou 10 lits. Souvent, il y a également la possibilité de réserver une chambre double. Avantage : le prix, cuisine à disposition, fréquenté par des backpackers. Vous pourrez alors discuter, partager et vous joindre à eux. Inconvénient : pas toujours très propre, chambre et salle de bains à partager. Aucune intimité. Vous ne rencontrerez que des touristes, comme vous. Pour réserver : hostelworld.com, hostelbookers.com. Les applications pour smartphone du même nom fonctionnent aussi très bien.
    • Loger chez l'habitant / B&B (Bed and Breakfast) : les habitants vous proposent une chambre dans leur logement. Souvent le petit-déjeuner est inclu, et parfois en payant un supplément, on peut également dîner ou souper sur place. Avantage : souvent assez confortable, contact avec l'habitant et bons conseils de ce dernier. Inconvénients : relativement onéreux, parfois décentré. Application et site web : airbnb.com, mais également possiblité de se renseigner auprès de l'office du tourisme de la ville que vou visitez.
    • Hotels : la solution la plus connue qui ne réserve que rarement de mauvaises surprises. Mais n'en réserve pas de bonnes non plus. C'est assez impersonnel et une solution qui ne vous permettra que rarement de nouer de vrais contacts. En revanche on a accès à beaucoup de services (transferts, taxis, service de laundry). Avantage : facile à trouver des hôtels, beaucoup de choix selon les budgets de chacun, centrés, accès à de nombreux services parallèles. Inconvénients : impersonnel, budget assez important par nuit, sans rabais pour les longs séjours, proximité avec de nombreux touristes. Applications et sites web : tripadvisor, hrs, hotels, booking, hostelbookers, hostelworld, trivago
    • Échange de maison : eh oui, on n'y pense pas souvent, mais il est possible d'échanger votre appartement contre une maison à la plage. Pour vous cela semble inpensable qu'on veille de votre appartement contre une superbe maison avec piscine, mais les gens qui y vivent toute l'année prennent aussi des vacances... à la ville. Ainsi, le centre-ville de Toulouse peut intéresser un couple vivant toute l'année à l'Ile Maurice. Le principe est basé sur l'échange gratuit, bien que l'inscription au site web coûte 10 Euros par mois. Possibilité de différer l'échange. Avantage : très économique, accès à toute une maison ou appartement. Inconvénient : avoir un appartemnet ou maison soi-même, se mettre d'accord sur les dates de l'échange.
    • Hébergement gratuit grâce aux communautés : Couchsurfing et, anciennement Hospitalityclub (que je déconseille désormais étant devenu un site obsolète et vieillissant), sont des sites mettant en contact des personnes offrant un logement gratuit, avec des voyageurs. Le principe est simple : vous mettez à disposition un toit sur une simple couche (canapé, matelas gonflable, sol pour y mettre son propre matelas), mais parfois aussi de bonnes surprises (chambre séparée, voire cabane pour vous tout seul). En échange, vous êtes aussi censé mettre votre logement à disposition quand vous êtes disponibles. Le principe n'est pas un échange mutuel direct, vous pouvez donc être hébergé par une personne que vous n'hébergerez jamais en retour. Avantage : gratuité totale, contact aisé avec les habitants, simplicité du fonctionnement. Inconvénient : beaucoup de recherches et contacts avant d'obtenir un logement, rarement disponible pour de longues périodes, parfois de mauvaises surprises quant au logement ou au profil de votre amphitryon. Application et site web : couchsurfing.com
  5. Définir un itinéraire
  6. Votre période de voyage est comprise entre le jour de votre arrivée et celle de votre départ. Logique. Il vous faudra donc tenir compte d'une sorte d'algorytme facile à appliquer. Le séjour comprend des journées et des nuits, mais aussi des déplacements. Je viens de Suisse et ce dernier élément n'est pas vraiment un facteur dans mon pays, mais quand on voyage au Brésil, en Chine, aux USA ou en Russie, le déplacement est un élément chromophage : il mange de votre temps. Il est donc fréquent de devoir faire 12, 18 ou 24 heures de bus, parfois davantage. Voici donc un conseil : essayez de voyager de nuit. Pour deux raisons : cela ne vous "mange" pas de jour sur votre temps imparti, puisque vous deviez de toute façon dormir, mais aussi vous économisez une nuit d'hotel / hébergement. Je trouve également plus agréable de voyager de nuit. Même si on ne voit pas les paysages.
  7. Vaccins et visa
  8. Hé oui, dans beaucoup de pays, il vous faudra soit un visa d'entrée, soit des vaccins, soit les deux. Prévoyez de procéder à ces formalités largement avant votre départ, au moins 1 mois à l'avance, voire davantage. Par exemple, le vaccin de l'encéphalite japonaise nécessite un premier vaccin et un second vaccin un mois plus tard. Et souvent, les médecin spialisés en médecine tropicale sont occupés. En Suisse, par exmple, ils sont les seuls à être habilités à vous injecter de tels vaccins. Soyez donc attentifs aux délais de rendez-vous et d'incubation du vaccin.
    Pour le visa, comptez devoir réaliser une photo passeport, remplir un formulaire, envoyer votre passeport, attendre les formalités pour enfin le recevoir. Vous pouvez aussi passer sur place, mais cela ne garantit pas un traitement plus rapide.

Ton nom et prénom
Ton commentaire
Courriel
Être averti si quelqu'un poste un commentaire après moi

Serie "T'as l'air con"

T'as l'air con quand tu vas t'acheter un truc au kiosque, commences à draguer la vendeuse et que lorsque tu reçois et gardes précieusement la monnaie qu'elle t'a rendue, tu la salues gentiment comme un beau, t'en vas comme un grand et oublies comme un con la marchandise sur le comptoir. Alors tu reviens un peu honteux la queue entre le jambes récupérer ce pour quoi tu étais venu à la base.